Mariages: «On ne sait pas du tout quoi faire…» – France Simulateur photographe de mariage

[ad_1]




Conférence: 4 minutes

Le déconfinement n’a pas éclairci l’horizon des futurs mariés du printemps-été 2020. Le plus beau jour de leur vie n’est pas pour tout de suite…

1 Les mariages toujours reportés… sauf urgence

Le confinement avait bouché l’horizon des couples censés se passer la bague au doigt au printemps. Le déconfinement, lundi 11 mai, n’a pas dégagé la visibilité des futurs mariés dans l’année! Les mariages civils, en comité restreint, n'ont pas de représailles lundi comme l'envisageaient, dans un premier temps, les mairies qui ont reçu une directive dans ce sens après l'intervention du Premier ministre devant l'Assemblée nationale, le 28 avril .

Les mariages attendront «des jours meilleurs, a indiqué Édouard Philippe, les mairies continueront à proposer, sauf urgence, le rapport». Le caractère d’urgence se caractérise par un conjoint militaire sur le départ pour un théâtre d’opérations ou un conjoint en fin de vie.

Les mairies de Brest, Morlaix, Lorient, Saint-Brieuc et Guingamp confirment qu'aucun mariage ne serait célébré «a minima» avant la deuxième étape prévue du déconfinement, le 2 juin.

Le direct
2 À quand la reprise des célébrations et des fêtes de mariage?

«À la mairie, on nous a répondu qu’ils ne savaient pas…», confie un couple de Bretons qui doit se marier pendant l’été. La deuxième étape du déconfinement, début juin, pourrait relancer les mariages à la mairie. Si la situation sanitaire évolue positivement d’ici là… Pour les grandes fêtes, il faudra patienter. “Il ne me semble pas complètement raisonnable d’imaginer qu’un mariage qui rassemblerait 200 personnes dans un lieu confiné soit immédiatement envisagé”, a précisé le Premier ministre le 19 avril. Les futurs mariés ont pour la plupart fait une croix sur mai, juin, voire juillet «même si quelques-uns croient encore au Père Noël», lâche un professionnel du secteur.

Les spécialistes misent sur une reprise dans la seconde quinzaine de juillet, au mieux, en août ou septembre plus vraisemblablement.

Le couple nouvellement marié Rachel et Sebastian Vasquez partagent leur premier mari et femme à travers leurs masques, lors d'une cérémonie de mariage le 9 mai 2020, au Glencliff Manor à Rustburg, en Virginie ....
(Photo AFP)

3 Quelles restrictions à levier?

«Vu les conditions sanitaires, envisager des mariages avec des masques et où ne peut pas se toucher, c'est impensable. Personne n'a envie de se marier dans ces circonstances-là… », souffle Justine Jalliffier-Mahé, organisatrice de mariage à Lannion (22). Et ce n’est qu’une petite partie des restrictions qu’imposerait un mariage s’il était célébré actuellement. Les regroupements sont, jusqu'à nouvel ordre, limités à dix personnes (mariés et témoins compris) et les invités ne pouvant parcourir plus de 100 kilomètres pour aller à la noce.

4 Très peu d’annulations

Pas simple de renoncer à un jour J préparé à dix-huit mois à l’avance. «Il y a très peu d’annulations, environ 2% à ma connaissance», estime Dominique Tranchard, président des Salons des mariages et des jours de fête qui organisent la plupart des salons du mariage en Bretagne. Il travaille avec tous les prestataires, qui empilent les rapports par dizaines depuis le début de la crise. Les traits, photographies et autres confirment: les annulations se font à la marge, quand les couples ne peuvent pas faire autrement. «Les jeunes couples» voudraient plus du genre à «s’entêter», confie Dominique Tranchard, qu’à renoncer…

«Les gens qui veulent se marier au printemps ou en été ne veulent pas se marier en automne ou en hiver»

5 Quels horizons pour les rapports?

Programmé dans la période incertaine de la mi-juillet, le mariage de Marine et Matthieu reste en suspens. «En fait, tu ne sais pas du tout quoi faire! Annuler pour éviter le faire à la dernière minute mais avec le risque qu’on aurait finalement pu le tenir… », hésite le couple de Carhaisiens. Laetitia et Fabrice du Relecq-Kerhuon ont acté le rapport, «c'est déprimant, sur un appelé tout le monde».

Jennifer et Thibault de Calanhel (22) ont troqué le 4 juillet 2020 pour le 2 septembre… 2022. Sans nouveau carton d'invitation: les 130 invités ont été prévenus par mail, cette fois.

Les Morbihannais Alexandre et Sarah ont déjà déposé la date: du 28 mars 2020 au 13 mars 2021. Amandine et Martial de Landévant (56) le rend très vite, une fois résolu le même dilemme que Marion et Arnaud de Quimper: choisissez entre l ' automne 2020 et le printemps 2021.

Il est possible de se marier de janvier à décembre, même en semaine comme le demandeur le cas échéant les prestataires, mais la majorité des couples repoussent d'une année ou deux. «Parce que souvent les gens qui ont voulu se marier au printemps ou en été ne veulent pas se marier en automne ou en hiver», sait la planificatrice de mariage Justine Jalliffier-Mahé. Et parce qu'il faut accorder les agendas des fiancés avec ceux des invités proches, de la mairie, du traiteur, du lieu de réception voire du culte, du photographe… Reporter ne se résume pas à décocher-recocher des dates sur un calendrier.

Mariages reportés pour cause de coronavirus - dessin pour le dimanche 18 mai



[ad_2]

Laisser un commentaire